Médecin Digital

E santé : ce qu'en pensent les patients ?

L’intérêt pour le numérique est en pleine expansion en France et ce dans tous les domaines notamment la santé. Les innovations dans le secteur de la e-santé sont en train d’être étudiées et certaines organisations comme la DGE s’interrogent sur l’opinion qu’on les patients de ces avancées technologiques qui pourraient voir le jour dans le monde médical.

L’opinion face aux objets connectés

Les objets connectés sont utilisés aujourd’hui quotidiennement par un bon nombre de français. Il est donc plus naturel pour eux d’envisager et d’accepter l’utilisation de certains appareils de e-santé.
En effet, il apparaît moins compliqué dans les esprits des français d’associer la médecine aux objets technologiques de e-santé lors des consultations médicales ou dans des opérations plus délicates. En effet, pour certains cas de maladies chroniques les médecins n’hésitent plus à prescrire l’utilisation de ces objets connectés surtout dans les cas de problèmes respiratoires, d’hypertension artérielle ou encore de diabète.
Si ces objets ont un avenir certain dans l’utilisation médicale, ils restent cependant chers et leur fiabilité est encore à améliorer pour les outils de mesure médicale.

Si ces objets ont un avenir certain dans l’utilisation médicale, ils restent cependant chers et leur fiabilité est encore à améliorer

La e-santé facilite la communication patient - médecin

La e-santé aurait pour une majorité de patients et de médecins, un rôle important à jouer pour faciliter la communication entre le corps médical et le patient. Elle permettrait en effet au patient de pouvoir communiquer avec son médecin en dehors des consultations. Il existe déjà des solutions très appréciées des patients permettant la prise de rendez-vous médicaux en ligne ou le renouvellement d’ordonnance à distance.

La confidentialité des données médicales inquiètes

Globalement, les patients se montrent relativement réceptifs à l’utilisation des outils de e-santé. Le seul frein qui les amène à s’interroger reste la gestion des données médicales. 50% des français craignent que la e-santé soit une menace pour leurs informations confidentielles confiées aux médecins et pour le secret médical en général.

Commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *